avion electrique

Le nouveau PiccoZ MX-1

La famille s’agrandit !

 
Dans le genre petit modèle, là, c'est imbattable!!! J'ai vu le PiccoZ pour la première fois au salon du modélisme de Bruxelles il y a plus de trois ans. J'étais vraiment impressionné.
Quelques semaines plus tard, j'en ai acheté un dans ... un magasin de jouet! Et oui, ce concentré de technologie n'est en fait qu'un jouet destiné aux enfants, celui dont j'ai toujours rêvé étant gamin ! Aujourd’hui, Silverlit sort un MX-1 qui ferait presque passer son ainé pour un poids-lourd.



Lorsque l’ingénieur belge,  
Alexander Van de Rostyne, a conçu le PiccoZ, il n’imaginait sûrement pas que son record serait amélioré aussi rapidement.
Cet hélico de moins de 10g figure au Guinness-Book 2006 en tant qu’appareil à voilure tournante le plus petit et léger du monde ! C'était une vraie prouesse technologique !!!

Depuis, plusieurs fabricants ont copié ce concept génial, avec plus ou moins de succès. Notre ingénieur, associé à Silverlit, s’est alors retroussé les manches pour réduire encore la taille et le poids de son PiccoZ. Et il y est arrivé !!! Le MX-1 est né ! Annoncé à 9,5cm de diamètre rotor, 12cm de long pour seulement 6g, le record est pulvérisé !
A peine sorti, le MX-1 m’attend déjà dans mon magasin préféré.


La présentation est toujours aussi soignée. Cette belle boîte-vitrine mettant en évidence l’hélico ainsi que sa télécommande infrarouge donne vraiment envie ! 


Je sors délicatement l’hélico de son emballage et constate immédiatement que la télécommande a considérablement évolué par rapport à l’ancienne version. Elle bien plus design, notamment grâce aux manches qui  laissent désormais la place à des « sticks », dans le style des consoles de jeu. 





La seconde évolution, la plus intéressante, vient de la trappe amovible située dans le bas de la radio. Elle permet de ranger son MX-1 à l’intérieur pour le transporter sans aucun risque. Cette astuce vraiment géniale m’a convaincu! C’est un vrai plus proposé en exclusivité par Silverlit, qui démontre encore une fois son savoir-faire en la matière. 

Je dois dire que pour moins de trente euros (chez Pigs-Airlines), on en a pour son argent !

 


Ce n’est qu’en les mettant côte à côte qu’on se rend compte du chemin parcouru en trois ans. C’est incroyable comme le PiccoZ a l’air grand à côté du nouveau MX-1 !!!






Le look du p’tit nouveau marque aussi une nette amélioration. Il parait bien plus agressif que le presque sage Z, grâce à quelques subtils détails :
La forme du fuselage propose différents reliefs et surtout, la couronne d’entrainement du rotor est désormais complètement intégrée. Enfin, les patins apportent LA touche finale de réalisme à ce superbe jouet.

 
Pour mettre ce moustique en l’air, il ne manque que quatre piles (et plus six comme l’original) pour la télécommande. Comme le Z, la batterie LIPO 3,7V intégrée se charge directement sur la radio en branchant la prise dans l'hélico. En +/- 30 minutes, il est prêt à voler.


Un vol dure +/- 10 minutes, ce qui est déjà très correct pour un engin de cette taille. Au décollage, il est terriblement difficile à contrôler. Il  tourne sur lui même à grande vitesse jusqu’à ce que les trims soient réglés en appuyant plusieurs fois sur les boutons correspondants. En quelques pressions sur les trims, notre MX-1 se stabilise enfin.  Lors de la première minute, il reste toutefois difficile à piloter car l’accu est survolté. Il est alors très vif et a tendance à se coller au plafond. Une fois la batterie légèrement déchargée, il devient plus maniable et « presque » précis! Il est alors possible de faire de belles trajectoires et de garder une altitude constante.

 

Le vol est sensiblement identique à celui de son ainé si ce n’est qu’il est encore plus vif. Au début, vous aurez l’impression que c’est le MX-1 lui-même qui décide de sa trajectoire. Les translations étant très franches, il faudra s’entrainer quelques vols avant d’espérer être réellement le seul maître à bord.

 
La seule grosse différence entre les deux est que, sur le petit, le rotor continue à tourner une à deux secondes après avoir coupé les gaz sur la radio. Ce procédé a pour but de ralentir la chute de l’appareil lorsque le pilote lâche les gaz trop brusquement. Bien pensé à ce niveau, mais ça peut aussi être un inconvénient lors des nombreux contacts avec le mobilier. Avec le Z, j’avais pris l’habitude de couper les gaz juste avant l’impact, pour préserver la mécanique. Avec celui-ci, il faut largement anticiper le geste, sous peine de voir le rotor continuer à tourner en tapant le sol à plusieurs reprises. 

J’ai aussi mis un peu de temps à m’habituer à la nouvelle télécommande sans manches. J’avais tendance à faire des gestes beaucoup trop brusques sur les petits sticks. Il est vrai que le changement de prise en main est radical par rapport à ma radio FUTABA !


Silverlit enfonce encore le clou en matière de micro-modèles. La concurrence a du boulot devant elle avant d’approcher de près ou de loin cette performance technique. Quand on pense au progrès réalisés en si peu de temps, on peut imaginer que d’ici cinq ans, il faudra des jumelles pour piloter nos nano-hélicos !!!

Commentaires (5)

1. kevin 23/11/2008

sa dure que 10 minute et c dure a manié oui ou non

2. Gilles 23/11/2008

oui, ça dure +- 10 minutes et oui c'est plutot dur à manier et pas hyper précis. mais ya rien à faire, ça reste un jouet terrible!!! Je préfère quand même le premier Picco Z, un peu plus stable.

3. thomas 20/05/2009

bonjour.
j'aimerais m'achetter un de c'est picooz mx-1 mais je ne sais pas où l'acheter pouriez-vous me conseiller

merci

4. Gilles 21/05/2009

Chez Silverlit, ils changent de modèles comme de chemises. Je n'ai aucune idée si ce modèle est encore en vente ni où. Surement plus de chance de le trouver en magasin de jouets.

5. TV 08/06/2009

Bonjour,

Je me suis pris le mx1 à Carrefour, 20 euros. Assez difficile à diriger. J'ai besoin d'entrainement ^^.

Ajouter un commentaire
 
avion electrique

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site