avion electrique

Ticky 65 Velocity

 

Depuis la construction de ma première Ticky, j'ai été pris du virus! Elle est super facile à construire et vole à la perfection, qu'elle soit construite en mousse ou en bois. Ce genre de petits modèles ne laissent personne indifférent. En quelques secondes de vol, les amis sont conquis et en veulent une aussi! Mais toute faite si possible... Après avoir fais une dizaine de vols avec ma première en mousse, J'ai eu envie d'en faire une en bois (celle de la photo), bien plus aboutie que la première. J'ai fait quelques vols à son bord mais j'ai fini par la vendre à un ami qui n'en pouvait plus d'impatience!!! Pas de problème, ça financera mon nouveau projet: construire une aile du type Vélocity.

Cette aile à vraiment de la gueule et surtout, le fuselage permet d'intégrer tout l'équipement électronique bien plus facilement. Bien sur, les plans d'un tel engin de sont pas légion sur le net donc je vais simplement repartir de la base de la Ticky, que je vais agrandir un peu.

J'ai décidé que l'envergure idéale par rapport à mon moteur disponible serait 65 Cm. Il suffit de calculer les nouvelles mesures du plan et de se remettre au travail! Destinée aux vols à grande vitesse, c'est naturellement vers le bois que je me tourne au premier abord. Après réflexion, j'ai décidé de mixer la faire en mousse coffrée balza. Le compromis poids/rigidité est alors bien meilleur.

Toujours la même méthode mais j'ai renforcé le milieu de l'aile avec un baguette de bois plus dur. Plus rigide que ça, y a pas!!!

Le coffrage n'est pas compliqué non plus. Du 1,5 mm pour le dessous et du 1 mm pour le dessus et le bord d'attaque. Il suffit d'humidifier le balza pour pouvoir le courber sans le casser. La courbure du bord d'attaque a pu être fait d'une pièce avec cette méthode.

Le fuselage n'appelle aucun commentaire. Simple "caisse en bois" mise en forme par ponçage. Initialement, je comptais utiliser un moteur Inruner avec une hélice 5x5. Après un essai laborieux, je l'ai remplacé par un autre outruner de 2800 Kv associé à une hélice 7x4

Elle est prête à être entoilée et à être décorée. Mais avant, je vais la tester. Pas la peine qu'elle soit toute belle pour l'exploser au sol. Expérience déjà vécue...

J'ai donc changé le moteur et j'ai raboté la prise d'air sur le fuselage car elle ne sert plus à rien avec un outruner.

Grâce au fuselage, je peux utiliser un accu de plus grande dimension qu'avec une aile classique. Ici, j'utilise un 800Mah Dualsky chargeable en 5C (+-15 minutes). Le résultat est impeccable. Cette aile vole encore mieux que les précédentes. Je suis impressionné par sa précision et ses reprises de puissance. Les trajectoires sont hyper tendues et le lacet inverse est presque imperceptible. Un régal!!!!

Bientôt les vidéos des premiers vols, suivie de la phase de décoration......

Décoration: au plus simple...

Après plusieurs vols très concluants, il était temps de lui donner un look plus visible en vol. J'ai d'abord voulu l'entoiler avant de la peindre, technique très efficace pour avoir une finition nette et résistante. Finalement, j'ai opté pour une solution encore plus simple: j'ai peint directement le Balza après l'avoir traité avec un produit rendant le bois plus dur et surtout résistant à l'humidité. Cette technique a l'avantage de conserver l'aspect "bois" qu'il aurait été dommage de cacher. Les bandes jaunes sont réalisées avec de la bande adhésive "tissus". Ici aussi, y a pas plus simple!!!

Le résultat est plutôt convaincant!  Aucun doute, je m'améliore à chaque Ticky!!!

Le poids final est de 376 grammes. Pour 65Cm d'envergure, ça fait déjà beaucoup mais c'est +- la masse que j'avais prévue au départ. Ce poids ne se sent pas du tout en vol, les montées à la verticales sont toujours aussi fulgurantes qu'avec mon Ex- petite Ticky 50!

En vol, cette aile est un régal. Elle est hyper stable, même à basse vitesse. Lorsque le décrochage approche, elle se met à se dandiner d'une aile à l'autre. Si on insiste, elle fini par enclencher une vrille, récupérable en quelques mètres. Après une bonne prise d'altitude, je coupe le moteur pour voir ce qu'elle raconte en vol plané. Le résultat est surprenant pour un engin de ce poids. Elle reste très précise aux commandes et le taux de chute est minime. A ce niveau, la Ticky Vélocity fait mieux que la Ticky 50 Evo qui se débrouillait déjà pourtant pas mal. 

En vitesse de croisière, les trajectoires sont hyper tendues et précises. Les loopings peuvent être d'un diamètre énorme et les tonneaux passent en une fraction de secondes mêmes si ils ne tournent pas exactement dans l'axe. Le vol dos n'est qu'une formalité. En corrigeant de quelques crans à la profondeur, cette figure est aussi naturelle que le vol normal. Cette homogénéité permet toutes les fantaisies! En évoluant aux 3/4 de la puissance, les lignes droites passent à 85 Km/h. Cela parait peu mais vu la taille de l'aile, c'est déjà impressionnant.

En poussant la manette des gaz à fond, la vitesse évolue peu. Mon GPS (intégré) a pointé 96,4 Km/h après une belle descente à fond de régime, avec une hélice GXS 7X3.5 retaillée. Vu que ce GPS est attaché avec du velcro sous le fuselage, la trainée aérodynamique est forcement dégradée, ce qui m'autorise à penser que ma Vélocity passe allègrement les 100Km/h. En comparaison, la petite "50" faisait très probablement mieux grâce à sa trainée aéro moindre (pas de fuselage).

Malgré les 100g du GPS, l'aile monte toujours aussi facilement à la verticale, la preuve que ce moteur en veut!!! JE vais tester d'autres hélices d'un plus petit diamètre pour voir si la vitesse augmente. Sinon, je lui mettrai un autre moteur... Mon but est d'arriver +- à 200 km/h, il y a de la marge..........

Cette fois, je pense que cette aile sera ma dernière Ticky. Elle est superbement aboutie et je ne compte pas la revendre de si tôt! Au pire, j'en referai une ou deux traditionnelles en mousse pour les copains si les demandes continuent à être si pressantes! En tout cas, le plan de cette Ticky 50 est déjà largement rentabilisé!

Commentaires (4)

1. J-F 29/06/2013

Bonjour; j'ai découvert les ailes volantes grace a ton site et d'autres. je vole actuellement avec une swift de 80 cm d'envergure: que du bonheur. J'aurais voulus savoir si c'était normal qu'à pleine puissance une aile a tendance à avoir du mal à virer à droite ou est-ce un problème qui pourrait être lié à l'électronique.

2. toutcequivole (site web) 07/07/2013

Je n'ai jamais eu ce problème mais ça doit venir du couple de l'hélice. Pour gagner en vitesse, je mettais toujours des hélices de petites dimension, ce qui engendre moins d'effet de couple. Mais c'est vrai que les tonneaux sont toujours plus rapides d'un côté que de l'autre et ce, sur beaucoup d'avions, pas que les ailes volantes.
Depuis notre dernière rencontre, j'ai vendu quelques modèles et j'ai acheté le SE5A de durafly, un biplan de la première guerre. Je confirme que cette marque est formidable! cet avion est magnifique et vole à la perfection. Et j'ai pris l'abonnement au club JAC donc on s'y verra sans doute prochainement. A bientôt

3. J-F (site web) 09/07/2013

Hello, Ce sera avec plaisir de te revoir. Je viens de monter une Tek Sumo de chez HK et je m'éclate avec ma swift2. Je suis passé d'une 8*6 à une 7*5 et en effet, le comportement est plus sain à haute vitesse. Je suis souvent à Marilles ou près de chez moi car ces ailes sont faciles à attérir. A bientot.

4. J-F 09/07/2013

http://www.youtube.com/watch?v=h2USaGDx49c
superbe en effet

Ajouter un commentaire
 
avion electrique

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site