avion electrique

L'Explora

En lisant le magazine modèle-mag n°689, je tombe sur un article fait pour moi. Le titre parle de lui-même: "Explora, un plan pour voir le bas d'en haut". Ce fameux "Explora" est une création imaginée par un modéliste généreux puisque le plan est présent dans le magazine.

La vocation de l'engin est la prise de vue aérienne. Il répond donc à un cahier des charges très précis:

- assez grand pour accueillir un appareil photo compact (+- 130g)

- Facile à construire et peu coûteux

- très stable et lent

- l'hélice ne doit pas créer d'interférences, donc propulsive

- il doit être solide pour voler +- n'importe où, et facilement réparable

- facile à transporter, donc démontable

L'explora est construit en structure balza recouvert de dépron. Il fait 1,45 m d'envergure pour un poids de 850g avec l'appareil photo. La conception de l'empenage en V inversé est assez originale et est gage d'un vol stable. L'aile est construite en trois pièces démontables. Le moteur et son variateur, le récepteur et les deux servos de profondeur et direction sont tous regroupés dans la partie centrale de l'aile. Les servos d'ailerons sont quant à eux fixés dans les deux bouts d'aile.Le fuselage ne sert qu'à accueillir l'APN et l'accu.

Depuis février 2009, date de sortie du mag, j'ai cette idée fixe en tête: construire mon propre Explora!

Voila le point de départ: le plan! (ce qu'il en reste!)

A première vue, ça semble réalisable mais avant de commencer, il faut être sûr que le prix des matériaux vaillent la peine de me mettre au travail. Quand on pense que certain kit du commerce sont à moins de 100 euros, ça risque d'être difficile à concurrencer. Mais bon, aucun appareil du commerce ne répond à toutes ces exigences.

Pour ce qui est de la structure en balza, l'investissement est ridicule. Une dizaine d'euros suffisent. Par contre, j'ai eu beaucoup de mal à trouver du Dépron. Aucun magasin de modélisme n'en vend dans ma région. Visite chez brico, Mr Bricolage et big mat, rien qui y ressemble!!! Donc le projet est abandonné avant même de commencer! 

C'est par hazar que j'ai finalement trouvé un matériau similaire chez Hubbo. C'est vendu en dix plaques totalisant 6 m2 pour seulement 9 euros. Elle font 3 mm, c'est donc exactement ce qu'il me fallait! Il suffit de le doubler pour avoir les 6 mm nécessaires pour le fuselage. Ces plaques servent théoriquement à l'isolation acoustique.

J'en suis +- à 20 euros et il ne me faut encore du contreplaqué 3 mm. Là ça fait mal puisque j'ai payé 10 euros pour un demi m2! Il ne reste plus qu'à acheter des charnières pour les gouvernes (4e), des guignols (5,5e pour 4) et deux tubes en carbone. Sur ce dernier point, j'ai utilisé des barres en alu qui coûtent 2.5e pièce au lieu de 12e pour celles en carbone. L'auteur du plan précise que ça revient +- au même.

Ca me fait 45 euros auquel je rajoute deux tubes de colle uhu por à 6 euros. Et encore, j'ai bien plus de matériaux qu'il ne m'en faut. C'est finalement un avion hyper économique.

Maintenant au boulot!!!

J'ai commencé par l'aile principale puisque c'est elle qui semble la plus compliquée à réaliser. Une bonne serie de nervures sont poncées et après pas mal d'heures, l'ébauche de ce morceau d'aile est terminée. L'avantage de ce modèle est que toutes les nervures sont identiques.

Le support moteur, greffé dans cette aile centrale, est mis en forme par ponçage alors que les fourreaux de clefs d'ailes sont placés au milimètre. C'est de ces fourreaux que dépend le dièdre des deux bouts d'ailes. Les deux côtés doivent donc être identiques au degré près.

Sur cette bonne lancée, les deux extrémités des ailes sont créés sans aucun problème et le fuselage est mis en forme avec le dépron.

La seconde petite difficulté après le dièdre des ailes est la mise en place des deux tubes de queue et des empenages. Là aussi le moindre degré d'écart nuira aux qualités de vol.

Jusque là, j'ai mis le turbo. En quelques (longues) soirées, le résultat est impeccable. Je me vois déjà en vol! A ce moment, je n'imagine pas encore que recouvrir les ailes avec le dépron va me prendre plus de temps que la construction de la structure!

Sans être réellement compliqué, le recouvrement prend beaucoup de temps. Une fois coupée dans les grandes lignes et collée, il faut poncer et reponcer pour épouser les formes voulues. La colle uhu por est la seule à ma connaissance qui fonctionne sur cette matière. Même la Zap verte plus accélérateur troue la matière. L'inconvénient de cette colle est qu'il faut attendre 15 minutes avant d'encoller les pièces. Bref, attendre, toujours attendre...

Ca avance! Reste encore à faire les gouvernes, encore par ponçage de 5 couches de dépron pour les ailerons et 3 couches pour les dérives. Ces gouvernes sont très dures à mettre en forme, du moins avec les outils à ma disposition. Après beaucoup d'efforts, les ailerons ne sont pas mal mais visuellement pas parfait du tout. Dans un premier temps, je les installe mais je les recommencerai dès que j'en aurai le courage.

Au final, j'ai mis une trentaine d'heures pour construire mon explora. Avant d'entamer la décoration, j'ai hâte de le tester en vol. J'ai installé tous des composants électriques que j'avais déjà. Le moteur, variateur et l'accu sont ceux de mon Nakajima et les servos viennent  en partie de mon 'décoratif' extra 230. Pour les servos d'ailerons, j'utilise des power HD qui trainaient dans mon tiroir depuis longtemps. Bref aucun achat à prévoir.

Les conditions sont idéales pour ce premier vol. Comme d'habitude dans pareille circonstance, je suis bien stressé, d'autant plus quand je repense à toutes ces heures passées à poncer! En quelques minutes, l'Explora est assemblé et prèt à partir. Moi par contre, je me sens un peu pâle...

Premier lancer, l'explora part vers la droite et doit être généreusement maintenu à la profondeur car il a tendence à piquer. Je le pose vite fait pour ajuster les gouvernes. Ensuite, j'ai le bonheur de savourer mon travail par un vol superbe, très stable. Mon moteur est trop mou pour cet avion mais à part ça, y a rien à dire. Il plane super bien et réagit bien aux ordres de la radio. Une vraie réussite! J'ai mixé les ailerons en aérofreins pour l'atterrissage. La vitesse diminue très nettement et le posé est largement facilité. Sans les aérofreins, il a tendance à alonger énormément.

Le look 'drône' est très sympa avec sa queue bipoutre en V inversé

Après ce succès, j'ai commencé la déco, fidèle à l'original. Je l'ai peint à l'acrylique appliqué au rouleau. Je n'ai pas attendu de le finir pour le faire revoler. Et j'ai bien fait car à une dizaine de mètres, le servo d'aileron droit s'est callé net. Gamelle monstrueuse!!! Le pire, c'est que j'avais hésité à mettre les HD power car ils me paraissaient trop fragiles pour ce modèle. Ce n'est pas la première fois qu'un HD power casse, je n'en achèterai plus!!!

Un de ses derniers vols avant le crash! Merci les HD Power!!!

Résultat: le fuselage est détruit, les tubes de queue en alu sont complètement pliés et l'aile est déchirée à ses deux extrémités. Heueusement l'aile centrale n'a rien. C'est déjà ça...

Sur le moment, je n'avais plus envie d'en entendre parler mais dès le lendemain, je m'y suis remis. Ca aurait été dommage de rester sur un echec dû à un servos et de me priver des qualités indéniables en vol de ce modèle.

Cette fois ci, il est complètement fini et il vole toujours aussi sainement bien qu'il soit un peu plus lourd avec la peinture. Pour prendre des photos, puisque c'est l'objectif final de ce projet, je vais devoir investir dans un autre moteur et donc variateur.Celui ci est juste bon pour voler sans appareil avec 50 g de plombs dans le nez. Il ne supporterait pas les 80 g en plus de l'appareil (130g desquels je déduis le plomb que je pourrai retirer).

J'échangerai aussi bientôt les tubes en alu par de simples tiges en bois, plus lourdes (5g par côté) mais beaucoup plus rigides. Seul inconvénient, les cables de commande ne serront plus intégrés dans le tube. Pas bien grave pour l'esthétique...

Les tubes de queue sont aussi amovibles. Le tout se range dans une caisse en bois de 75 sur 25 Cm. Pratique pour le transport.

Décollage facile avec une petite tendance à tourner à droite. Faut que j'affine l'inclinaison du moteur

Il plane super bien malgré sa finesse moyenne.

Cette vidéo a été prise alors qu'il était peint à moitié. encore 2 vols avant la chute!

L'efficacité des aérofreins est bien visible lors des deux approches.

 

Une petite vidéo super sympa de Sebsoupe (forum modelisme.com). Y a tout dedans! La construction, le vol et les photos aérienne. Un bien joli montage et la bande son est excellente!!!!

++++++++  http://vimeo.com/7288830   

 

 

 

Commentaires (7)

1. david (site web) 27/05/2009

Bonjour,

Bravo pour ton site en general et pour la construction de cet Explora. Je suis moi aussi très intéressé par le construire. Je m'interroge néanmoins sur le systeme d'attache des 2 poutres au fuselage et de ce systeme amovible. Comment sont raccordées les tringles aux servos (simple cap coudée qui s'enfonce dans le palonnier) ? Question aussi sur le systeme de fixation des stabs entre eux. Aurais-tu des photos de ces 2 points ? Merci d'avance et bons vols.
David

2. Gilles 27/05/2009

J'ai raccordé les poutres à l'aide d'écrous à griffes 3 mm collés directement sur le renfort en CTP de l'aile avant le coffrage au dépron. sur le terrain, il n'y a plus qu'à serrer les quatre vis métalliques 3 mm qui traversent les poutres. Au départ, ces poutres étaient en alu et les tringles passaient à l'intérieur (coudées à 90° pour atteindre les guignols).
A l'usage, il y avait des points durs donc je les ai remplacées par des poutres en bois bien rigide de 8 mm. Les tringles (cap 1mm) passent dans des petits anneaux (pour faire des collier de perle) le long des poutres. Elles sont mnt visibles mais il n'y a plus de points durs et plus besoin d'un coude à 90°, donc moins de jeux aux commandes.

Pour le raccord des deux stabs, j'ai fait un angle de 55° avec deux bouts de contreplaqué que je visse en dessous des stabs. deux petits écrous 3 mm sont collés dans ces stabs avant le coffrage au dépron.
Bon courage pour la réalisation, l'explora en vaut vrt la peine.

3. sylvain 29/07/2009

bonjour,
je suis egalement interessé pour realiser un modele reduit de type drone mais je suis novice dans le domaine du modelisme et je cherche des plans alors si tu a ton plan sur informatique et quelques conseils sa serait tres sympa!
merci d'avace

4. Gilles 07/08/2009

Je n'ai pas le plan sous forme informatique et ce qu'il en reste sera impossible à scanner.
Par contre, les magazines en proposent chaque mois et il est possible de commander les anciens pour prèsque rien. C'est vrt important d'avoir le vrai plan pour être sur des dimensions, etc.
Commence par un modèle simple et une fois que tu te débrouilles bien, tu pourra passer à des modèles plus complexes. L'explora est d'une difficulté modérée donc ça devrait te convenir.

5. Foxy 29/12/2009

Il est super ton explora, dans le genre drône il est top.
Mais bon je suis ultra novice en modelisme.
dommage je le ferai plus tard!

BRAVO

6. gilles 30/12/2009

Salut, même si tu es ultra novice comme tu dis, il suffit de bien s'appliquer et ça va tout seul. L'explora n'a rien de compliqué mais il faut être précis et prendre son temps.
Sinon, pour t'entrainer, tu peux essayer de construire la petite aile volante Ticky 50, les plans sont sur le net. Trop facile à faire... Tu as peut-être déjà vu la vidéo, cette aile vaut le détour!!!
a+

7. Mezen Manai 02/02/2017

Bonsoir ,
je suis amateur en aéromodélisme et je suis entrain de construire ma propre Explora :) votre article m'a bien aidé mais seulement en un point qui est les materiaux que je dis utiliser plus précisément le balsa ! qu'elles sont ses dimension et qu'elle est la quantité requise ?

Ajouter un commentaire
 
avion electrique

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site