avion electrique

Blade Nano CPX (brushless)

30 Septembre 2012

Le Blade Nano CPX d'E-flite

blh3300-nano-01.jpg

E-flite est en plein effervescence en cette année 2012. Après le Blade MCPX2 et le 130X, voilà encore un petit nouveau! Ce dernier ressemble très fort à son grand frère le mcpx2 mais en plus petit. Et oui, c'est possible... Etonnant même de sortir deux modèles si proches et donc concurrents. Dans mon cas, c'est le nano qui m'a tappé dans l'oeil. Pas étonnant après avoir vu la vidéo publicitaire d'E-flite!!! Un bon pilote, un bon monteur vidéo et une pub qui fait mouche...


Description

Le Nano est un hélico à pas collectif flybarless de classe 80. C'est à priori le plus petit hélico de sa catégorie (même si je pense que Walkera a dans sa gamme un modèle très similaire). Son rotor mesure 197mm pour un poids de 29g avec l'accu.

p1010952.jpg

La fameuse tête de rotor flybarless est entièrement en plastique. Il n'y a pratiquement pas de jeu entre les pièces, ce qui augure d'une bonne précision en vol. Les pales sont montées très libres comme sur tous les modèles de petite taille. J'ai testé de les serrer un peu plus fort mais le comportement en vol m'a directement fait faire marche arrière. 

p1010957.jpg

Le plateau cyclique est manoeuvré par trois servos linéaires de +- 2g chacun. L'électronique embarquée assure la stabilité de l'hélico en vol grâce au système AS3X bien connu chez E-flite. Ce module contient les trois gyroscopes (ailerons, profondeur et anticouple) indispensables pour faire voler un flybarless. Les variateurs et le recepteur (DSM2) sont également réunis sur la platine électronique.

p1010959.jpg

Le moteur principal et celui de l'anticouple sont de "simples" moteurs à balais (coroless). Certains regretterons l'absence de moteurs brushless mais à cette échelle, le choix des concepteurs paraît cohérent. D'après les commentaires publicitaires, l'anticouple serait bien plus performant sur le Nano CPX que sur le MCPX (l'AC était le défaut majeur sur ce modèle). Quant à la résistance de ces moteurs sur le long terme, ça reste à voir... 

p1010958.jpg

Le Nano est livré avec deux accus de 150mah 25C, son chargeur à piles, une paire de pales de rechange, une hélice d'anticouple de rechange ainsi que quatre biellettes supplémentaires. Un tournevis cruciforme et deux douilles en plastiques (pour démonter l'axe de pied de pales) sont aussi présents dans le kit.

p1010960.jpg

C'est très dommage qu'E-flite soit si radin en accessoire. Le chargeur n'accueille qu'un accu à la fois (alors que celui du MSR peut charger 4 accus en même temps) et il n'ont pas jugé utile de fournir le transformateur 220V! A 139 €, c'est un peu light...

p1010954.jpg

Mise en oeuvre

Possédant une radio DX6i, j'ai logiquement pris la version BNF (sans radio). Toute la programmation est clairement reprise dans la notice et ne nécessite donc aucun commentaires. En quelques minutes, la radio est programmée parfaitement. Il reste alors à insérer les quatres piles dans le chargeur et y brancher l'accu. En une vingtaine de minutes, l'accu est chargé. A noter que cet accu est chageable en 3C, c'est à dire 3X plus vite qu'un lipo classique. Très bon point à ce niveau!

En vol

Mes premiers vols ont été fait à l'intérieur. Mon salon est plutôt éxigu ce qui ne facilite pas la prise en main d'un nouveau modèle. Je n'ai bien sûr pas le niveau du pilote testeur de la vidéo!!!

suite bientôt.....  

 

2015, ça y est, je vais enfin finir le test du nano cpx!!!!!!! Plus de 2 ans après avoir commencé!

 

La raison de cette longue attente est simple: j'en ai eu vraiment marre de cet hélico plein de qualités certe, mais aussi handicapé par un défaut majeur. Comme tous les possesseurs de nano le savent, le moteur principal 'coroless' est une daube totale. Il tient entre 10 et 50 vols et même neuf, le couple lamentable entraine souvent une chute de puissance dès qu'on le brusque un peu! La perte de puissance est telle que l'hélico tombe littéralement comme un caillou. Heureusement qu'il est solide... A plus de 10 € le moteur, ça revient vraiment très cher!

Je l'ai gardé quelques mois avant de le vendre et d'acheter le merveilleux mcpx bl (voir le test). Ca fait donc +- 2 ans que je vole régulièrement avec cet hélico et celui là, je ne le vendrai jamais! 

Alors, pourquoi ce test sur le nano??? Et bien je viens d'en racheter un d'occasion équipé de l'upgrade brushless officiel. Donc, d'après ce que j'ai lu, le seul défaut du nano est enfin de l'histoire ancienne... J'ai fait seulement quatre vols aujourd'hui mais je peux déjà affirmer que cette option vaut la peine.

Blh3325

 

Le montage prend maximum 10 minutes, sans devoir faire de soudure ni même dévisser la moindre vis. Et le prix est très honnête. Comptez une quarantaine d'euros. Le poids supplémentaire est minime comparé au plaisir de pouvoir enfin fiabiliser ce si chouette appareil.

En vol, il ne faut pas s'attendre à un débordement de puissance. La différence est prèsque imperceptible. Par contre, le moteur s'essoufle beaucoup moins lorsqu'on met du pas. Cette augmentation de couple donne confiance pour tenter une figure. Il n'y a plus de risque de voir son jouet se planter dans le sol après une coupure du moteur. La 3D de base est donc à présent accessible en faisant preuve de douceur sur les manches car, comme je l'ai dit, la puissance n'est toujours pas démoniaque. Comparé au mcpx bl, le nano est un agneau! L'autonomie semble identique avec +- 4 minutes de vol. A noter aussi que l'anticouple est toujours très efficace. Le moteur 'coroless' suporte bien la modification du moteur principal.

Même s'ils sont très proches, ces deux hélicos sont assez complémentaires. L'un est vif comme l'éclair avec une pèche incroyable. L'autre est plus doux, plus sécurisant mais tout aussi précis. Le nano réclame une voltige plus soignée avec plus d'anticipation sur la mise de pas. Les loopings et autres tonneaux passent très proprement et le vol dos est d'une facilité déconcertante.

En conclusion, le nano est plus sage et surtout beaucoup plus facile à piloter. Il demande aussi beaucoup moins de place pour voler et est bien plus à son aise dans un salon que le mcpx bl qui préfère les grands espaces. J'espère que la fiabilité sera réellement au rendez-vous car, dans ces conditions, je compte le garder longtemps.

 

 

 

Ajouter un commentaire
 
avion electrique

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site