avion electrique

Blade MCX d'Eflite

Etant donné que Miniplanes m'a remboursé le Minium Caliber 120 bourré de défauts, j'ai à nouveau le capital pour investir dans une nouvelle machine. Convaincu par les qualités du walkera 4#3, c'est logiquement vers le 4#3B que mon choix va se porter. C'est le même que le mien, mais avec le rotor en alu et surtout une radio en 2.4Ghz. Malheureusement, le plus gros défaut de ce modèle est de retour sur la nouvelle version: durée de vie des moteurs de 20 à 30 vols!!! J'ai déjà donné dans l'achat de moteurs avec mon premier! Est-ce vraiment raisonnable de réitérer cette galère budgétaire???

En comparant les différents modèles existants, je tombe sur un Forum vantant les mérites du Blade MCX, un petit birotor contra-rotatif de seulement 28 grammes. J'avais déjà vu voler cet hélico mais il ne m'avait pas convaincu. Il fait fort "jouet", le vol me paraissait trop facile mais surtout, j'étais tellement emballé par mon 4#3 que tous les autres me paraissaient minables.Etrangement, après avoir parcouru ce Forum, mon opinion sur le micro Blade a radicalement changée. J'en veux un!!!!!

Pourquoi ce changement d'avis? Premièrement parce que les moteurs du Blade peuvent tenir plusieurs centaines de vols, d'après différents témoignages d'internautes. Ensuite, j'ai compris en regardant plusieurs vidéos qu'un birotor comme celui-ci est bien mieux adapté à la taille de mon salon. Mon 4#3 demandait pas mal de place pour être à l'aise et il était hors de question de lui faire suivre un parcours avec des obstacles. Tenir un stationaire ou faire des translations gentilles étaient déjà assez périlleux pour ne pas en rajouter! Le Blade est évidemment moins valorisant à faire voler de par sa facilité mais il est d'une précision chirurgicale. Voir ce petit hélico tourner autour des pieds d'une chaise a fini par me convaincre.

En arrivant au magasin, j'apprends que le MCX est en rupture de stock partout en Belgique et en France. Il arrive la semaine prochaine me dit-on... Et non, j'ai dû attendre deux mois!!! Trop de demandes, E-Flite n'a pas pu suivre... Dur dur!!!

Mais bon, maintenant je l'ai mon Blade MCX tant attendu! Il est temps de voir ce qu'il a dans le ventre. Mais avant toute chose, je lui installe les pièces phosphorescentes que j'ai achetées en option: la dérive (1euro80), le châssis(4,5e), les patins(4.5e) et les quatres pales(2x4,80e). Il est évident que ces options sont totalement inutiles mais d'un autre côté, ça fait des pièces de rechange et elles ne coûtent pas beaucoup plus cher.

Pièces d'origine

Le résultat est pas mal, mais je le trouve plus beau d'origine à la lumière du jour. Par contre, l'effet dans l'obscurité est de toute beauté et permet réellement de voler dans le noir. Une expérience de vol unique et plutôt déconcertante!

 

Une conception minimaliste

En démontant le blade pour mettre les options fluo, j'ai été étonné par la simplicité de conception de ce micro modèle. Il est beaucoup plus épuré que le 4#3 qui est surchargé en électronique avec ses vrais servos. Ici, tout repose sur le module 5 en 1 qui comprend les variateurs, le mixage, le gyro, le récepteur et les servos.

Le moteurs utilisés sont des coroless similaires à ceux des Picco Z. Ils sont légers, peu chers et surtout très fiables. Ils sont simplement emboîtés dans le châssis, sans vis ni colle. D'ailleurs, presque toutes les pièces s'emboîtent simplement les unes aux autres. Il ne m'a fallu que dix minutes pour greffer toute l'électronique sur les pièces fluo.

Les servos sont intégrés au module. Ce sont deux minuscules moteurs actionnant des vis sans fin. Ce principe est le même que sur la gamme Minium de Kyosho. L'ensemble est tellement léger qu'il y a peu de risque de casse en cas d'impact. Les pièces fluo paraissent quand même plus fragiles que celles d'origine mais c'est peut-être une impression liée à la couleur. La fabrication de l'électronique et de l'ensemble du châssis est très soignée et je n'ai constaté aucun jeu anormal sur le plateau cyclique monté sur roulements. Bref, du très beau matériel!

 

Tu ouvres et tu voles

Deux packs sont disponibles pour ce modèle: le BNF et le RTF. Le premier comprend uniquement le MCX, son chargeur et son accu. Il s'adresse aux possesseurs d'émetteurs compatibles DSM2 telle que la gamme Spectrum.

Dans mon cas, j'ai pris le set RTF avec radio. Dans ce cas, tout est prévu pour voler immédiatement. Même les huit piles sont fournies. Il suffit d'en insérer quatre dans la radio, les quatres autres dans le chargeur et enfin de charger la Lipo 110Mha. Une bonne demi heure après avoir ouvert la boîte, il est prêt à s'envoler. Cette boîte est d'ailleurs très pratique pour transporter le MCX. Il y a même cinq emplacements pour les Lipo de rechange!

La radio est du plus bel effet... pour une console de jeux. Je me souviens que cette fameuse "manette" m'avais déjà rebuté lorsque j'avais vu ce blade la premère fois. malgré cela, il faut avouer que la prise en main est impeccable et l'électronique embarquée est à la pointe de la technologie. Elle intègre un module 2.4Ghz qui garanti l'absence d'interférences même en volant à 20 MCX en même temps! De plus, cette technologie réduit la longueur des antennes tant en émission qu'en réception. Fini le fil d'antenne qu'on embobine autour des patins (4#3!!!) et fini la grande antenne de près d'un mètre qui est forcément toujours dans le chemin (encore 4#3!!!!!!).

Cette radio 4 voies possède des trims électroniques et un dual rate. En une pression sur le joystick droit, les débattements des servos sont minimisés, les rotations sont beaucoup plus lentes et le dosage des gaz est considérablement facilité. Cette fonction est idéale pour les débutants qui éviteront de jouer au Yo-Yo en étant trop brusques sur les gaz. Enfin, il est important de savoir que cette radio peut être utilisée pour piloter d'autres modèles E-flite tel que le blade CX2 ou autre.

En plus du look douteux de la télécommande, un autre point négatif saute aux yeux. Le chargeur fonctionne avec des piles et il n'y a aucune prise pour le mettre sur le secteur.  Ce choix est complètement illogique pour un hélico destiné à voler à l'intérieur et donc près des prise de courant. Sachant que quatre piles AA rechargent seulement 15 fois la Lipo et que des piles rechargeables tiendraient à peine quelques charges, il est indispensable de bidouiller ce chargeur!

Pour ça, il suffit de souder les fils d'un chargeur universel sur les fils d'alimentation arrivant dans le boîtier des piles. Les deux fils (-) sont soudés ensemble et les deux (+) aussi. Il faut aussi souder le fil rouge (+) de la diode avec les deux premiers (+). Aidé d'un voltmètre, c'est un jeu d'enfant. Cette modification bien pratique m'a coûté 9 euros pour le transformateur et m'évitera pas mal d'ennui.

 

Un vol 100% détente

Après un bref check-up des commandes, je pousse les gaz en douceur. A ma grande surprise, il s'élève à mi-gaz totalement à la verticale sans aucune correction sur le manche de droite (mode 2). Il ne faut que deux clics sur le trim de rotation pour que le stationaire soit parfait. En laissant le manche des gaz +- à moitié, il est même possible de lacher complètement la commande pendant que le MCX continue tranquillement son stationaire!!! Pour un hélico de 28 grammes, à peine plus grand qu'un picco Z, cette stabilité est simplement incroyable! 

 

Les translations sont aussi précises que le stationaire. L'hélico réagit à la moindre sollicitation et se balade dans n'importe quelle direction avec la même facilité.  Par contre, la vitesse d'évolution est relativement faible. Même en mode Dual Rate "avancé", ce Blade est très lent en translation. Il faut dire qu'il est conçu pour voler entre le mobilier, pas pour faire du 3D! J'ai lu que certaines personnes ont modifié la course du servo pour gagner en nervosité mais personnellement, je préfère ne toucher à rien à ce niveau. La vitesse est parfaite pour les parcours de précision dans les moindres recoins de la maison. Par contre, ceux qui veulent voler en salle ou à l'extérieur auront vite envie de faire cette modif car dans les grands espaces, la vitesse est vraiment trop limite.

Si les translations sont un peu molles, il n'en est pas de même pour la puissance des moteurs. La réserve de puissance est énorme, si bien que le plein gaz n'est presque jamais utilisé dans un salon. Des qu'on pousse les gaz, il bondit vers le haut et arrive forcément très vite au plafond. A ce niveau, le mode Dual Rate "novice" est bien pensé. Les gaz sont alors beaucoup moins sensibles aux à-coups. Les débutants peuvent se familiariser avec les commandes sans exploser les pales au palfond.

Les rotations sont aussi très nerveuses. Manche à fond, il fait un tour sur lui-même en moins d'une seconde!Dès qu'on remet la commande au neutre, il s'arrête net instantanément! Je n'ai jamais rien piloté d'aussi précis à ce niveau!Ici aussi le mode "novice" est utile pour freiner les rotations qui tournent alors en 2-3 secondes.

Les points positifs ne s'arrêtent pas là. Il est assûrément l'hélico le plus silencieux que j'ai eu entre les mains, PiccoZ compris. C'est tellement plus agréable de prendre du plaisir sans énerver tout l'entourage... La qualité du système 2.4Ghz n'a jamais été pris en défaut. Il n'y a aucun parasite ni top radio et la portée est largement assez grande pour voler en salle ou à l'extérieur. A ce propos, il n'est pas recommandé de voler dehors sauf si il n'y a pas de vent du tout. Au moindre souffle, les 28 grammes sont emportés et il est impossible de le contrôler. J'ai essayé alors que le vent était vraiment faible mais c'était déjà de trop.

Enfin, l'autonomie est encore un atout du Blade. Il vole une grosse dizaine de minutes sans perte de puissance flagante. Dès que la batterie arrive en bout de course, la led clignote dans le fuselage avant de réduire automatiquement les gaz pour atterrir en douceur. Il n'y a aucun risque de sur-décharger la Lipo puisque la coupure est automatique. La charge avec des piles neuves (ou un transfo!) dure + -40 minutes, un deuxième accu est donc le bienvenu!

 

J'aime toujours autant mon "vieux" 4#3 qui n'a rien de comparable avec ce MCX. Plus nerveux, plus rapide, ... Il réclame beaucoup plus de concentration et plus de réglages. Chaque vol est une performance!!! Il se rapproche beaucoup plus d'un vrai hélico RC. Le Blade joue dans une autre catégorie, celui de la détente. La marge de progression est forcément bien plus limitée mais le plaisir est ailleurs. Avec le MCX, la performance n'est plus de tenir un stationaire ou de translater sur quelques mètres mais bien de contourner un pot de fleurs, passer en dessous d'une table, attérir sur une boîte de CD, ... Ce qui demande des heures d'entraînement avec le 4#3, tout le monde est capable de le faire avec le MCX! Ce qui était impossible à faire avec le premier devient désormais possible avec celui-ci. S'il ne devait en rester qu'un, je garde sans aucun doute le MCX!

 

 

avion electrique

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site