avion electrique

Belt CP V2 d'Esky

08 Décembre 2009

Après d' innombrables vols avec mon petit Walkera CB100, je me sens d'attaque à faire voler un modèle plus complexe et plus imposant. Cela fait plusieurs années que les hélicoptères à pas collectifs (CP) me donnent envie mais la complexité du pilotage et surtout des réglages m'a à chaque fois refroidit. De plus, le prix d'un tel engin et des pièces de rechanges inévitables en cas de crash ne m'a jamais aidé à franchir le pas. 

En théorie, pour faire voler un CP, il faut d'abord savoir faire voler un bi-rotors et ensuite un hélico à Pas fixe. Mon Blade MCX et mon CB100 n'ont plus de secret pour moi donc je suis censé être prêt... J'ai aussi passé plusieurs heures sur le simulateur Phoenix RC pour comprendre les grandes lignes du pilotage des pas collectifs. Avec tout ça, j'espère ne pas tout casser dès les premiers vols!

Ces magnifiques images du Belt CP V2 sont tirées directement du simulateur Phoenix RC. A n'importe quel moment du vol, il est possible de prendre une photo en appuyant sur une touche. Le résultat est bluffant!!! Mis à part les photos, on peut aussi prendre des vidéos, voler à plusieurs personne en même temps sur internet, etc. Ce simulateur est de loin le meilleur et surtout le plus plaisant que j'ai essayé. Je ferai un test prochainement.

En virtuel, je l'ai déjà bien en main!!!

Revenons dans le monde réel...

En cette fin d'année, les offres pullulent dans tous les magasins. Le site C-Kado m'a envoyé par mail la pub du Belt CP V2 affiché à 209€! Tentant non! Après quelques clics, je trouve le même Belt V2 à 189€ chez Projos High-tech. A ce prix là, je pense que le père noël pourrait être d'accord... Pour être sûr qu'il m' en trouve un de stock et pour lui faciliter le travail, je vais même aller le chercher moi-même!!!

Toujours aussi profesionnels chez Projos High Tech. Il examinent chaque modèle pour y déceler d'éventuels défauts. Même le chargeur est contrôlé!

Bon, je ne suis pas censé ouvrir cette boite avant le 24 Décembre mais il est indispensable de le tester au moins une fois pour être certain que tout fonctionne en vol. Et puis ça m'aidera à être patient pendant les 15 jours qu'il me reste à attendre!

Cette grande caisse contient le CP V2 ainsi que tout le nécessaire pour le mettre en l'air: la radio avec ses piles, l'accu et son chargeur accompagnés par quelques colsons, du velcro et de l'adhésif. 

Je l'ai choisi en vert car je trouve que le rouge parait vraiment trop jouet. Le Cb100 (avec sa nouvelle bulle de 4#3b) donne l'échelle! Pour un habitué des micro-modèles, je trouve le CP V2 très imposant!

Je commence l'inventaire par la radio. Pour 189€, il est évident que le fabricant ne livre pas ses meilleurs accessoires! La preuve en est avec cette radio 2.4 GHz 6 voies non-programmable fonctionnant avec 4 piles AA. Bien qu'elle soit très basique, elle contient tout ce qu'il faut pour contrôler le Belt: idle-up, écolage, potentiomètre du gain du gyro et un autre pour modifier la courbe gaz/pas. Un dernier interrupteur sert à enclencher ou non le conservateur de cap. J'y reviendrai... Pour la fiabilité, mon frère possède une E-sky presque identique depuis 2 ans et il n'a jamais eu de soucis... 

Si la radio est plus que correcte pour le prix, je ne peux pas en dire autant du chargeur!!! Il met plusieurs heures pour remplir la Lipo 1800 MAh de 11.1Volts  (20C). Pour comparer, un chargeur "normal" comme mon Ultramt 16 prend +- une heure pour faire le même travail!  

Bien qu'il soit un modèle d'entrée de gamme de marque chinoise, ce Belt CP V2 me parait remarquablement bien fini. Bien sûr, je m'y connais très peu en hélicoptère CP et je ne peux pas estimer ses performances par rapport à d'autres modèles. Je vais donc éviter les détails trop techniques de la machine.

Le Belt est un hélicoptère de classe 450 CCPM dont les caractéristiques sont:

Longueur: 650 mm  hauteur: 230 mm  diamètre du rotor: 680 mm  Poids: 657g

Le moteur E-sky est un brushless de 3800 Kv associé à un variateur 25 ampères. Au bas de cette photo, on voit un des servos de direction qui actionne le plateau cyclique via deux longues tringles montées sur des renvois. Ce positionnement des servos est plutôt atypique mais est très ingénieux.

Sur cette même photo, tout en haut à droite, on voit  la tige de fixation de la bulle que j'ai déjà cassé en la retirant ! Pourtant je n'ai pas de gros doigts! Ce problème est résolu. J'ai fais un trou d' 1mm dans le support pour y visser une tige filetée sur laquelle j'ai vissé un tube en plastique (coton-tige) qui rentre pile dans le trou de la bulle. J'attends que la deuxième casse pour faire le même système des deux côtés. C'est beaucoup plus simple pour fixer la cabine et tout aussi fiable.

            

Le Gyroscope possède la fonction conservateur de cap. Cette fonction est censée maintenir la queue de l'appareil dans une direction pour éviter les mouvement circulaires parasites du modèle. J'ai lu beaucoup de commentaires au sujet de ce gyro qui, parait-il, fonctionne très bien. Juste à côté, on voit bien le servo qui commande l'anti-couple (à gauche) et un de ceux servant à diriger l'appareil. Le Belt V2 est contrôlé par 4 servos y compris celui pour l'AC. La puissance de ces servos n'est pas énorme (1kg) mais suffit largement pour commencer. Beaucoup de personnes ont changé ces servos par la suite pour plus de précision et de puissance. 

Le récepteur est fixé à l'arrière du châssis avec sa petite antenne de +- 4 centimètres, 2.4 GHz oblige.

La tête de rotor est principalement composée de plastique mais quelques touches d'alu sont présentes. De quoi donner envie de tuner l'engin avec les innombrables options en alu. Pour débuter en tout cas, ces pièces plastiques font très bien l'affaire mais les pièces alu apportent sûrement un avantage en voltige ou en vol 3D. Je suis encore très loin de ce niveau donc rien d'intéressant pour le moment... 

Les pales sont en bois et entoilées. Ici aussi, des pales "option" en carbone existent mais, comme pour les pièces alu, ce sera pour plus tard. A voir l'état des moustiques sur le bord d'attaque des pales après le premier vol, il vaut mieux éviter d'y mettre les doigts!!!

Avant d'entamer le premier vol, il faut s'assurer que toutes les vis sont bien serrées et que toutes les commandes répondent normalement. Sur mon exemplaire, tout semble bien fixé et bien réglé.

Pour l'instant, je n'ai vidé que deux fois la batterie. Je me suis contenté de faire du stationnaire à quelques dizaines de centimètres du sol. Impossible donc de juger du potentiel mais j'ai néanmoins pu entrevoir une bonne stabilité et une certaine nervosité, surtout de l'anticouple. Le gyro a verrouillage de cap fonctionne effectivement très bien même si il est souvent nécessaire de corriger lors des coups de vent. Ce n'est pas un pilote automatique non plus!!! Lorsque je mets les gaz, l'hélico a aussi tendance à entamer une rotation de quelques degrés. Sûrement améliorable en renforçant le gain du gyro via le potentiomètre de la radio.  Vu qu'il y avait pas mal de vent, je n'ai pas osé prendre plus de hauteur. Surtout qu'il ne faut absolument pas l'abimer avant le déballage sous le sapin! J'aurais l'air malin sinon!!!

Pour débuter avec ce genre de machine, il est indispensable de lui mettre un training kit. Pratique aussi pour décoller dans l'herbe ou sur les surfaces irrégulières. Bien fixé, ce kit ne vibre pas trop et ne dégrade pas la stabilité en vol.

A +- 1 mètre du sol, la stabilité est impeccable mais le Belt reste terriblement vif aux commandes. Il aurait été judicieux d'ajouter la fonction exponentielle sur la radio pour calmer un peu ses ardeurs. D'autant que ce modèle d'entrée de gamme vise clairement une clientèle de débutants! De mon côté, même en pilotant mon CB100 à pas fixe parfaitement, j'ai encore beaucoup à apprendre avant d'être complètement relax aux commandes. Le stress de piloter une machine potentiellement dangereuse ajoute bien-sûr à la difficulté lors des premiers vols. Tout cela fait que je retrouve cette bonne vieille sensation des mains moites que tous les modélistes ont connue à leurs débuts... trop bon!

Comme on le voit bien sur cette vidéo, mon jardin est bien trop petit pour ce genre d'appareil et est juste bon pour s'entrainer au stationnaire, impossible donc d'entamer une translation. Ce belt a besoin de beaucoup d'espace pour voler en sécurité. 

23 Décembre 2009

Changement de radio

Depuis 15 jours, j'ai pu faire une dizaine de vols avec mon Belt, en enchainant les phases de stationnaire et de légères translations. Je commence à mieux le sentir et à déstresser un peu. La télécommande n'est pas si mal que ça mais manque quand même de progressivité. Comme je l'ai mentionné plus haut, une radio programmable serait la bienvenue! Ca tombe bien, j'ai ma bonne Futaba 6EXP qui contient tout ce qu'il faut pour piloter un hélico. Reste à savoir la programmer...

Pas évident!!! Entre les courbures de pas et gaz et autre fonction SWACH, j'ai du mal à tout saisir. Comme à mon habitude, j'ai sorti toute la documentation possible sur le sujet et j'ai fini par comprendre les grandes lignes de la programmation. Petit à petit, j'ai trouvé un compromis parfait dans les réglages et mon Belt s'est métamorphosé. Grâce à la diminution des débattements du plateau cyclique (SWACH) et à l'ajout d'exponentiel, il est devenu beaucoup plus sage et précis. J'ai modifié la courbure de gaz/pas pour que le décollage intervienne à un peu plus de la mi-course du manche de gaz et non plus au 3/4 comme sur la radio d'origine. Avec cette nouvelle courbe, la puissance est bien mieux exploitée et la prise d'altitude est largement plus vive. Enfin, j'ai fait en sorte d'avoir du pas négatif pour faciliter les descentes. D'origine, les pales sont à 0°lorsque le manche de gaz est à 0 pour -3° avec ce nouveau réglage. 

Avec ces réglages, je suis bien plus en confiance. J'évolue maintenant à un hauteur respectable sans craindre qu'il parte brusquement dans une direction ou l'autre. L'anti-couple est aussi bien plus doux alors qu'il était la commande la plus difficile à gérer d'origine. Côté point négatif ma radio est en 35 MHZ avec ses grandes antennes et ses tops radio potentiels. A ce niveau, je n'ai jamais eu de tops avec mon récepteur PCM, bien plus fiable qu'avec un PPM (pour ceux qui voient de quoi je parle...) 

Le fait d'avoir utilisé la radio Esky pendant une dizaine de vols me fait d'autant mieux apprécier ce changement. La Esky a un rapport qualité/prix très correct et est suffisante pour s'initier au pilotage mais le confort est incomparable avec celui procuré par une "vraie" radio programmable. C'est comme installer l'ABS, l'ESP et le contrôle de traction sur une petite R5 Turbo brute de décoffrage!!! 

La différence est même visible sur la vidéo! Enfin, moi je la vois...

 

8 Janvier 2010

Encore une vidéo, cette fois sans le training kit! J'utilise un accu Lipo de 2500 Mha qui pèse seulement 26g de plus que celui d'origine. Le training kit fait 38g donc même avec cet accu de grande capacité, le poids est toujours optimum. L'autonomie passe maintenant à un bon quart d'heure en vol calme. Je me concentre pour le moment sur les translations lentes et précises. Sur le simulateur, j'ai pourtant plus facile à voler à grande vitesse mais j'ai un peu de mal à me lancer en vrai!!! Chaque chose en son temps... Surtout avec -7°dehors et les doigts bien raides!!!

1 Février 2010

Enfin les translations rapides!!!

J'ai cru que je n'arriverais jamais à me lancer mais ça y est, j'ai enfin réussi à déclencher des translations rapides! C'est pas si difficile en fait, suffit de bien coordonner le roulis et le rotor de queue. Ca se pilote un peu comme un grand planeur, on l'incline et on finalise la rotation à la dérive. Pour faire bref, le Belt réagit nickel dans cet exercice. Je n'ai eu aucun mouvement parasite malgré la ... pluie. Oui je sais, c'est pas conseillé mais les quelques gouttes n'ont pas eu d'influence sur le vol. Heureusement!!! Par contre la vidéo donne pas terrible avec la buée...

Le verrouillage de cap est réellement efficace! Il suffit de l'enlever pour s'en rendre compte. En mode normal, il doit être plus travaillé en vol mais le Belt reste néanmoins très sain à tout point de vue. Prochaine étape, le Looping!!! Trop génial ce Belt!

 

27 Février 2010

Une autre vidéo, bien meilleure! Il y avait pas mal de vent, ce qui a quand même accentué la difficulté. Le Belt se défend super bien à grande vitesse, mais en stationnaire, ce n'était pas évident! Dernier vol avant de programmer l'idle-up pour tenter la voltige.

Juste après ce vol, j'ai testé le Mini Titan d'un ami, ramené à la vie après presque deux ans de déboires. En comparaison avec le Belt, il me semble plus stable en descente lorsque les tours/minute diminuent. Il est aussi largement plus silencieux. On entend le bruit des pales bien plus que celui du moteur et des pignons. En translation rapide, il est aussi un poil plus rapide. Enfin, les stationnaires et les translations lentes sont limpides avec les deux modèles.  A peu de chose près, les deux machines se valent au niveau des qualités de vol avec un léger avantage au Titan. En tenant compte du prix réduit du Belt, je suis ravis d'avoir fait confiance à E-sky!!!

Et enfin... un LOOPING!!!!!! Maintenant que je maitrise les translations, j'ai remis l'idle-up en service! A bonne hauteur, j'enclenche le bouton pour voir les réactions. le moteur est à 80% avec le manche de gaz au milieu et à 100% en haut et en bas. En translation, le comportement reste identique sauf que l'hélico peut descendre à une vitesse dingue sans pertes d'équilibre. C'est finalement encore plus simple de voler avec l'idle-up pour amorcer de grosses descentes. Ya plus qu'à tenter un looping ou un tonneau... Suffit de rester calme!! Comme sur le simu, j'entame la boucle à pleine vitesse, je cabre vers le haut et lorsque la machine est tête vers le sol, j'inverse le manche de gaz pour inverser le pas. Nickel!!! C'est limpide et sans surprise. Par contre, j'ai faillit perdre le contrôle en tentant un tonneau. J'ai perdu les notions de direction pendant une bonne seconde avant de m'y retrouver. Dommage que ce moment de stress ne soit pas sur la vidéo...

17 mars 2010

Pas de nouvelles vidéos mais par contre, j'ai pu faire pas mal de vols en mode "3D" qui me font apprécier toujours plus mon Belt V2! J'enchaine les loops, tonneaux, renversements et je tiens le vol dos sans trop de difficulté. Motivé par tant de plaisir à son bord, je lui ai installé les fameuses pales en carbone que je dénigrais il y a à peine quelques semaines... Les palettes et les pales du rotor de queue ont subis le même traitement.

Résultat: Un gros crash........!!! Mince, je n'ai rien compris! J'ai d'abord fait quelques stationnaires pour sentir les différences et j'ai été plutôt surpris par la vivacité démesurée qu'apportent ces pales. Impossible de le maintenir sur place alors que les pales sont correctement équilibrées. Pour en avoir le coeur net, j'entame une série de passages rapides et tente quelques figures. Toujours aussi imprévisible, le Belt devient presque incontrôlable! Après quelques minutes, je décide de poser la bête pour analyser le problème mais à plus de dix mètres du sol, il a engagé un demi tonneau sans prévenir!!! Pas le temps de dire OUF qu'il est déjà planté dans le sol!!!!!!!!!!!! Dégouté!!!! J'ai évité tous les crashs inhérents aux débuts en hélico et maintenant que je le sens bien, il est H.S!

Bilan: Axe principal voilé, axe de liaison des pales principales cassé, train et châssis fissuré, bulle en mille morceaux et barre de bell pliée en deux! Les pales sont bien sûr détruites et le pignon principal aussi! Finalement, je m'en sors bien... Enfin, si on veut!

Au prix des pièces, il y en a quand même pour + de 60€, sans compter que je vais changer les servos que je soupçonne d'être la cause de ce crash. D'après ce que j'ai vu sur les forums, je ne serais pas le seul dans ce cas. Ils n'auraient pas supporté le carbone... Je me demande aussi si l'axe de liaison des pales n'aurait pas cédé en vol à cause de la brutalité des figures... Je n'en sais rien...

Impossible d'en rester là! Mes commandes sont déjà passées chez CKado et Projos-High-Tech (en fonction des prix et dispo). Quitte à faire, j'ai choisi de remplacer le châssis en plastique par celui en carbone et j'ai commandé 4 servos Tower-Pro et un variateur 30A. Et voilà comment on perd une centaine d'€! Pour les pales carbone, on verra une autre fois...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

avion electrique

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site