avion electrique

Corsair et skyraider DURAFLY

 Janvier 2013

 

A-1 Skyraider

skyraideroversaltonsea.jpg

 

F4U Corsair

gullwing-f4u-corsair.jpg

 

En ouvrant ma boîte mail, je suis tombé sur la publicité du site hobbyking vantant les mérites de sa gamme de warbirds de la marque DURAFLY. Cette marque m'était jusqu'alors totalement inconnue mais je dois bien avouer que ces modèles ne m'ont pas laissé indifférent. La qualité et le soin apporté aux détails égalent sans aucun doute les modèles des marques européennes bien connues. Les prix par contre ne sont absolument pas comparables! Imaginez un Skyraider de 1100mm équipé de six servos, du moteur et de son variateur, de plusieurs lampes leds, de flaps et du train rentrant électronique pour moins de 120€!!! Ca laisse sans voix...

Mais que valent concretement ces modèles venus tout droit de Chine? Au vu du prix, il doit y avoir ue nette différence de qualité comparé à leurs équivalents européen. Cette idée m'est vite passée à l'ouverture de la boîte du Skyraider (livrée en quatre jours via la maison allemande du site!!!)


img-2464.jpg

Tout d'abord, l'emballage inspire le sérieux. Chaque pièce est emballée individuellement et bien protégée. Les sachets pour l'accastillage sont identifiés par des étiquettes (ailerons, profondeur, etc). la colle est fournie ainsi qu'un tournevis. De nombreuses pièces de rechangent sont aussi livrées comme des guignols, vis et autre petits accessoires. De ce côté donc, il n'y a rien a redire. Aucune pièce n'était abîmée ou manquante. 

img-2468.jpg

Seule ombre au tableau, le mode d'emploi est carrément sommaire, voire inutilisable. Les photos sont de mauvaise qualité et ne reprennent que le montage des missiles ou pièces de décoration. Rien n'est indiqué concernant les branchements des nombreux fils, pas de trace des débattements des gouvernes. Le centrage est la seule indication utile dans ce mode d'emploi. Rien de dramatique vu la facilité du montage qui ne pose aucune difficulté pour celui qui a déjà monté un ou plusieurs appareils.

En deux à trois heures maximum, le skyraider est prêt à prendre l'air. Toutes les pièces s'emboîtent parfaitement et aucun ajustage n'a été nécessaire. Autant le dire tout de suite, la qualité est clairement au rendez-vous!

 

dsc-0082-1.jpg


Esthétiquement, ce skyraider Durafly est extraordinaire. Le soin apporté aux détails en font une vrai semi-maquette. L'hélice quadripale, les leds, les lignes de structures, le pilote, la roulette de queue, les missiles, ... tout est splendide! Les autocollants sont un peu en retrait car on voit fort les contours mais à un mètre, le rendu est somptueux. Même la matière en mousse est du plus bel effet. On est loin des avions ou les picots de démoulages sont omniprésents. 

dsc-0081-1.jpg

Le pilote à lui seul mérite le détour! il est superbement détaillé et aucune bavure de peinture n'est à déplorer. Je pense que même en mappliquant, j'aurais eu du mal à atteindre ce résultat.

dsc-0088-1.jpg

dsc-0089-1.jpg

dsc-0091-1.jpg

Au départ, le train rentrant était équipé de trappes fidèles à l'original. Je les ai retiré car l'ajustement n'était pas toujouts parfait et elles avaient tendance à accrocher au moment de rentrer les roues. Ce souci est propre à mon modèle car je n'ai eu aucun échos dans les forum de soucis de ce genre. Il faut dire que dès le départ, un des deux trains rentrait mal. J'ai dû faire quelques modifications pour qu'il rentre et s'ajuste parfaitement. Je pense que c'est juste "pas de chance". Ca pourrait aussi bien arriver sur un modèle de grande marque bien plus cher. Le montage en grande série n'est pas toujours infaillible... Qoi qu'il en soit, tout est vite rentré dans l'ordre et ces trappes, bien que très belles, ne me manquent pas plus que celà.

img-2485.jpg

L'équipement embarqué est basique mais de qualité. Le moteur est un 3536 de 750 kv animé par un variateur de 35A. C'est un peu juste à mon goût et je l'ai remplacé par un 40A que j'avais en stock équipé d'un UBEC séparé. C'est à mon sens le seul petit reproche que je peux formuler car pour un avion possédanr 6 servos, deux train rentrant et des lumières, il me semble indispensable d'installer un UBEC qui stabilise le courant délivré au récepteur. Le bec d'origine sur un variateur comme celui-ci est limité normalement à 4 ou 5 servos maximum. Bien sûr, on utilise très peu le train rentrant et les flaps mais quand-même...

Les servos sont aussi basiques mais remplissent pafaitement leur rôle. Je ne pense pas qu'il faille les remplacer. Les deux servos pour les flaps sont particulier car ils sont très lent. C'est idéal pour ne pas déséquilibrer l'avion lorsqu'on les utilise.

Bref, mis à part mon souci de train est l'absence d'ubec, je suis surpris par la qualité globale de ce kit chinois.

Qu'en est-il du vol???????

120517103857645405.jpg

Depuis les premiers vols, j'ai peint les missiles pour plus de réalisme.

p1050566.jpg

p1050569.jpg

p1050571.jpg

p1050583.jpg

 

J'ai déjà fait une dizaine de vol à son bord et là aussi, je suis 100% satisfait. Il décolle en une quinzaine de mètres et cinq de moins en utilisant les flaps. Il faut pas mal contrer à la dérive pour garder une trajectoire droite à cause du couple engendré par l'hélice quadripale mais le roulage ne pose aucune difficulté sur piste en dur. Je n'ai pas encore essayé à partir d'une piste en herbe mais ça doit être faisable. Je n'ai quaziment pas dû toucher aux trims une fois en l'air, ce qui démontre la qualité de l'assemblage. La puissance du moteur est très suffisante pour voler de façon réaliste avec un taux de montée d'une quarantaine de degré, voire un peu plus. Ce skyraider est hyper stable et relativement "gentil". Les trajectoires sont belles en pilotant les trois axes. En combiant uniquement la profondeur et les ailerons, le vol est aussi très bon. 

La vitesse de pointe n'est pas énorme mais ce n'est pas l'effet recherché avec ce genre de modèle. Ici, on privilégie les vols lents et coulés dans le plus pure style maquette. Dans ce domaine, il excelle! il peut être freiné très fort et décroche hyper tard. L'utilisation des flaps fait merveille pour les passage lents et bas. De quoi admirer cet appareil aux formes si particulières!

Les figures accrobatiques de base passent très facilement malgré la puissance limitée. Les boucles doivent être précédées d'une bonne prise de vitesse et sont d'un diamètre très correct. Les tonneaux doivent être corrigés sur tous les axes pour être propres et le vol dos tient avec une bonne correction à la profondeur. Le poids se fait bien ressentir aux manches et l'inertie est très présente. Un régal!!!

L'atterrissage est une simple formalité. On sort les flaps, ensuite les trains (waouuuu!) et on vient se poser gentillement en une quinzaine de mètres. Flaps sortis, la différence de vitesse est important si bien que le posé trois points est d'une facilité déconcertante.

Au niveau du vol, c'est un sans faute! Je n'en espérait même pas autant. 

Durafly est une marque qui mérite vraiment le détour. La qualité chinoise tant méprisée il y a quelques années est en route pour se faire une place chez tous les revendreurs "de chez nous". Je pense que quelques années seront encore nécessaires pour voir une boîte Durafly dans son magasin préféré mais ça viendra, à coup sûr! 

Les qualités indéniable de mon skyraider ont déjà fait des émuls dans mon entourrage. Un ami vient d'acheter un autogyre de la même marque (60€ complet!!!) et mon frère vient d'acheter le Corsair F4U de la même série. Je viens de finir de le monter et on attend impatiemment le dégel pour le mettre en l'air. En attendant, voici déjà quelques photos de ce superbe modèle auusi beau, si pas plus que le Sky.

dsc-0018-1.jpg

L'auto-G Durafly. Look terrible et qualité de vol impressionnante. Autant que son prix!!!

 

dsc-0084-1.jpg

dsc-0083-1.jpg

dsc-0102-1.jpg

dsc-0086-1.jpg

dsc-0090-1.jpg

dsc-0092-1.jpg

dsc-0094-1.jpg

 

avril 2013

 

Voilà, le Corsair a volé, et plutôt bien! Il est sensiblement plus vif que le Sky et un poil plus rapide. La puissance en montée est identique. La seule grosse différence est que le Corsair se freine moins fort lorsque les AF sont déployés. La zône d'atterrissage doit donc être plus longue car il arrive avec plus de vitesse. En vol, le look inimitable du Corsair est un régal!!! Ici aussi, durafly signe un coup de maître!

p1050535.jpg

Le décolage est très facile même si il demande plus de distance qu'avec le Skyraider.

p1050541.jpg

p1050547.jpg

p1050551.jpg

p1050552.jpg

p1050558.jpg

 

Commentaires (5)

1. J-F 07/03/2013

Bonjour
Impatient de voir cela en vol un de ces jours. Sur base de tes conseils je pense acheter un nano cpx ;-).
A bientot

2. J-F 07/03/2013

N'hésite pas à m'informer de ventes futures éventuelles de matériel. Cela peut m'intéresser.J'ai déjà fait la même demande à Robert.

3. J-F 17/03/2013

Hello. As-tu eu l'occasion de voler avec le corsair ? Ton avis m'intéresse car je suis tenté par les modeles de cette marque. Merci.

4. toutcequivole (site web) 28/04/2013

bonjour,

oui, le corsair vole aussi à merveille. Il est un peu plus rapide et plus vif que le skyraider, donc un peu plus "sport" à piloter. Par contre, la puissance du moteur parai plus faible sur le corsair alors que la motorisation est la même. Sans doute parce que je vole plus pépère avec le sky... Du bon matériel pour le prix mais quelques petites modifs à prévoir comme je l'ai énoncé dans le test du sky. Le corsair a quand même ma préférence pour le look en vol et le sky pour le vol en lui-même.

5. toutcequivole (site web) 28/04/2013

oui, le nano est vraiment une bonne machine d'entrainement, avant de passer à un mcpx brushless, bien plus puissant (et fragile...)

Ajouter un commentaire
 
avion electrique

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site